5 choses que l’on regrette avant de mourir

Publié: 18 mai 2015 dans Humains
Tags:, , , , , ,

L’infirmière Bronnie Ware, durant quelques années, a mené des conversations avec des gens qui vivaient leurs derniers mois de vie. L’un des thèmes les plus souvent abordé était ce qu’ils regrettaient le plus face à leur mort imminente.

Résultat de recherche d'images pour "joie"

Bronnie Ware est une infirmière australienne, qui, pendant plusieurs années, a passé des semaines entières avec des gens qui savaient que, bientôt, leur vie arrivera à terme. Elle discutait avec eux pour les soulager dans leur douleur et les préparer au passage vers l’autre coté.

Il s’avère que les gens deviennent incroyablement matures, lorsqu’ils sont confrontés à la mort.Il y a une clarté incroyable qui apparaît quant aux importances de la vie. Les patients étaient déchirés par tout un éventail d’émotions diverses : des démenti, colère, peur ou acceptation.

Comme dit Bronnie, « Chaque patient retrouvait la tranquillité d’esprit avant son départ, chacun d’eux. »

Sur bases d’entrevues menées avec ses patients, elle a écrit un livre intitulé « The Top Five Regrets of The Dying » . Elle développe les cinq thèmes émergents, les plus communs, en réponse à une question : « Qu’auriez- vous fait autrement dans votre vie ? »

Voici les 5 sujets fréquemment cités dans les discussions avec Bronnie Ware :

1. Je regrette de ne pas avoir eu plus de courage pour vivre une vie selon mes propres désirs, plutôt que vivre une vie, selon les désirs et attentes des autres.

Il est incroyable de voir, encore et toujours, combien de personnes passent leur vie à faire ce que les autres leur dictent, ce que les autres attendent d’eux, en négligeant leurs propres besoins et désirs. Ne donne pas le pouvoir sur ta vie à quiconque. C’est toi, et uniquement toi, le capitaine du navire sur lequel tu navigues. C’est toi la personne la plus importante dans ta vie, et il est intéressant de prendre des décisions en tenant compte de tes besoins d’abord.

2. Je regrette d’avoir travaillé si dur.

Cette phrase est apparue sur les lèvres de pratiquement tous les patients. Du point de vue de l’unité voulant survivre dans ce monde, le travail et l’argent sont les choses principales. Cependant, en regardant cela de plus près, il existe des dizaines de façons de simplifier sa vie (pour pouvoir vivre avec moins d’argent) ou bien élaborer et suivre un plan sage de travail efficace (pour gagner plus).

3. Je regrette de ne pas avoir eu le courage d’exprimer mes sentiments.

Le fait est que nous cachons constamment nos propres émotions, nous subissons l’étrange loi du diktat des éternels compromis et nous nous empêchons nous-mêmes de vivre pleinement notre vie. Nous faisons semblant d’être celle ou celui que l’on attend que nous soyons, – et que nous ne sommes généralement pas -, en étouffant ce que nous ressentons réellement. Cela provoque des conflits internes et des blocages émotionnels. Être honnête avec soi et les autres est, sans nul doute, la meilleure façon de vivre une vie plus heureuse.

4. Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis.

Ce point est fortement associé à l’énergie et au temps consacré au travail. N’ayant plus le temps pour se retrouver avec des êtres chers et des amis, les gens négligent leur amitié. Il est facile d’oublier ses amis et après un certain temps, il est plus difficile de renouer les liens. Consacrons donc plus de temps aux relations avec nos connaissances et amis pour être plus près des personnes avec qui nous nous sentons bien.

5. Je regrette de ne pas m’être permis d’être heureux.

Sur leur lit de mort, les gens se rendent compte que le bonheur c’est une question de choix. Très souvent, nous ne nous permettons pas d’être heureux. Ça se passe, habituellement, en exagérant notre image et exigeant d’être celui que nous ne sommes pas.

Toutefois, ce qui a attiré mon attention, c’est ce qui n’était pas apparu dans les réponses des personnes âgées. Par exemple, Bronnie Ware n’a pas entendu cela:

– Je regrette de ne pas avoir eu plus d’argent,
– Je regrette de ne pas avoir été célèbre,
– je regrette de ne pas avoir eu plus d’amoureux/ amoureuses
– Je regrette de ne pas avoir fait une plus grande carrière.

Quelque chose me dit que les valeurs dans le monde d’aujourd’hui sont assez fort déplacées.
Je désire que cet article soit pour nous tous un panneau indicateur. Je souhaite que, juste quelques jours avant la mort, nous ne regrettions pas ce que regrettent la plupart des gens.

Et pour terminer, voici une pensée à méditer, intemporelle et toujours appréciée, écrite par un visionnaire qui n’est plus parmi nous :

« Me rappeler que je serai bientôt mort a été la chose la plus importante qui me soit arrivée pour m’aider à faire des grands choix dans ma vie.
Parce que presque tout, tout ce que vous disent les autres, toute la fierté, toute la peur de l’embarras ou de l’échec – ces choses s’effondrent devant le visage de la mort, ne vous laissant que ce qui est vraiment important.
Vous rappeler que vous allez mourir est le meilleur moyen d’éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. Vous êtes déjà nu. Il n’y a pas de raison de ne pas suivre votre cœur. »
– Steve Jobs

MontpellierX Bruno Marchal MontpellierX citations inspirantesX leadershipX PersévéranceX positifX changer le monde

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s